Les prélèvements de matériaux sur le troisième site expérimental retenu pour le projet MoveDVDC permettant l’évaluation de leur vieillissement in-situ, ont été réalisés le 14 Octobre 2020. Ce site se situe sur une section entre le PR60 et le PR62 de la RD14 du département de l’Hérault. Cette section a été  élargie en 2005 entre les communes Maraussan et Cazouls-lès-Béziers. La zone prélevée se situe sur la voie dans le sens Maraussan vers Cazoul-lès-Béziers qui reçoit environ 260 PL/j. La structure en place est de 6 cm BBSG / 10 cm GB3 / 35 cm GNT.

Les matériaux ont été prélevés en deux lots de 8 plaques de 45cm par 65cm et de 3 carottes de 150 mm de diamètres dans deux zones différentes dépourvues de signe de dégradation. Le prélèvement dans la « zone circulée » se situe dans la bande de roulement droite de la voie. La « zone non circulée » se situe au milieu de la voie. Les plaques d’environ 115 kg chacune ont été sciées en place avant d’être enlevées par un outil de pince et une mini pelle et déposées sur palettes. Trois autres carottes ont été également prélevées directement sur des fissures afin d’évaluer l’état de vieillissement sur le liant extrait. Tous les matériaux prélevés sont transportés vers les laboratoires partenaires du projet pour passer aux différents essais de caractérisation.

En plus des prélèvements, une campagne d’auscultation a été organisée sur cette section. Ainsi, des mesures de déflexion et radar ont été réalisées afin d’obtenir des informations complémentaires aux données existantes. Ce complément d’analyse, nécessaire aux différentes études,  permettra d’évaluer la durée de vie résiduelle de la structure de chaussée en place.

Crédits photos : Université Gustave Eiffel

Les avancées du projet national DVDC ont été présentées les 5 et 6 février derniers.

Dans le cadre des travaux du PN, le doctorant Rodrigo Siroma a remporté le premier prix poster pour sa thèse “Méthodes expérimentales et théoriques de détermination de la durée de vie résiduelle d’une chaussée à partir de l’analyse des bitumes extraits”.

Le résumé ludique de sa thèse est disponible en vidéo (durée : 3 min chrono !)

Le projet national DVDC vous invite à la présentation de ses avancées sur la compréhension des mécanismes de dégradation, leurs prévisions et le bilan des méthodes d’auscultation.

Rendez-vous le 23 janvier 2020 à la Maison des Travaux Publics (3 rue de Berri 75008 PARIS) pour une journée d’information sur les techniques d’auscultation et la durée de vie des chaussées

 

Le projet national DVDC présentera ses avancées sur la compréhension des mécanismes de dégradation, leurs prévisions et le bilan des méthodes d’auscultation.
Rendez-vous le 23 janvier 2020 à la Maison des Travaux Publics
3 rue de Berri 75008 Paris.

Pensez à réserver la date !

Le projet national DVDC (Durée de vie des chaussées) a été présenté aux Journées Techniques Route (JTR) les 6 et 7 février 2019 à Nantes.

les JTR sont le lieu de rendez-vous incontournables des acteurs français publics et privés des infrastructures de transport terrestre : collectivités territoriales, maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, entreprises de travaux, fournisseurs de produits et de service, bureaux d’étude, centres de recherche, écoles… Réunis autour de la construction, de l’entretien, de la sécurité et de l’exploitation, ils saisissent tous les ans cette occasion unique de mettre en commun leurs expériences, leurs recherches et leurs innovations.

DVDC a fait l’objet de deux présentations :

  • une présentation générale de l’avancement du projet par Didier DESMOULIN (Routes de France / Colas) le 6 février 2019 ;
  • une présentation de l’étude sur les méthodes de relevés automatiques de dégradations par Frédéric SAGNIER (Technologies Nouvelles) le 7 février 2019.

Mise à jour du 16/04/2018 : les vidéos de la session DVDC sont disponibles ! Pour les voir, cliquez sur les liens disponibles ci-dessous

Le Pavement Preservation and Recycling Summit s’est tenu du 26 au 28 mars 2018 à Nice. Ce congrès international a pour objectif majeur d’assurer l’entretien et la modernisation de nos réseaux routiers et de voirie et leurs adaptations aux enjeux de la mobilité de demain.

Les travaux du Projet National de recherche collaborative DVDC visent à mieux comprendre les mécanismes de dégradation des chaussées. Une session complète a donc été consacrée à DVDC le 27 mars. Jacques TAVERNIER, président du PPRS 2018, a introduit lui-même la session. Dominique JAUMARD, président du Projet National et Directeur général adjoint au Département de l’Hérault, a présenté l’intérêt du projet pour la communauté route avant de laisser la parole aux intervenants.

En marge de la session, les congressistes étaient invités à rejoindre l’Irex, coordinateur du PN, sur son stand afin d’échanger sur les projets “route” de l’Institut tout au long du Congrès.

Retour en images sur la session DVDC

 

Dans son numéro de février/mars 2018, la revue RGRA (Revue Générale des Routes et de l’Aménagement) vous propose un article sur deux sujets étudiés dans le cadre du projet national DVDC :

  • Développement d’une méthode de conception des couches de surface par une approche tribologique.
  • Proposition d’une refonte de la méthode d’essai LCPC n° 38-2.

Se procurer la revue

Revue RGRA n°952 – Février / Mars 2018 “Congrès PPRS Nice 2018

Un appel à manifestation d’intérêt est lancé auprès des maîtres d’ouvrages pouvant proposer un site expérimental de chaussée à étudier dans le cadre de (MOVE)DVDC, sur lequel seront prélevés des matériaux, en vue d’étudier leurs caractéristiques actuelles (performances mécaniques, état de vieillissement, dégradations), et de les comparer avec leurs caractéristiques initiales.

Ces travaux de recherche permettront de progresser sur la caractérisation des performances mécaniques résiduelles des matériaux bitumineux des couches d’assise, et leur évolution dans le temps, deux paramètres nécessaires pour les calculs de durée de vie résiduelle des chaussées, et le dimensionnement des solutions d’entretien.

Le texte de l’appel à manifestation d’intérêt est disponible sur ce lien. Il comprend en particulier :

  • un cahier des charges précisant les caractéristiques des sections de chaussées recherchées
  • un formulaire de réponse